30 novembre 2022

Des tensions autour de l’ouverture diplomatique

Une petite centaine de personnes a manifesté calmement aujourd’hui dans les rues de la capitale, Tealys, à l’appel du Front Anarcho-Chaotique, dirigé par Connor Meals. Figure de proue de l’anarchisme et du nihilisme en Eiraen, M. Meals se targue d’une nette progression de sa formation dans les urnes (le FAC a gagné 3 sièges lors des dernières élections, l’amenant à égalité avec le Rassemblement Conservateur et Traditionnaliste en terme de représentativité – un séisme politique, le RCT étant un parti majeur jusqu’à présent).

Dans un communiqué du FAC, le parti a indiqué qu’il était « temps de montrer notre mécontentement et de manifester avec ardeur contre les traités internationaux qui ne font que soumettre davantage notre pays à l’ingérence d’autres nations » (sic). En outre, les anarchistes estiment que le système politique actuel « tente par ses mensonges de nous faire croire qu’ils préservent la paix ! Il n’en est rien ! Ils bradent nos droits, nos libertés, nos richesses à l’envi » (sic).

S’il n’est pas rare que Connor Meals s’exprime avec virulence une partie du communiqué à suscité l’émoi : « Dans les rues, anarchistes et nihilistes, dans le feu et dans les actes, montrons que nous ne voulons plus de ce système ! ». Si l’A2P (Alliance pour la Paix et le Progrès), parti largement majoritaire du Grand Sage Neal Caelwish, réélu récemment pour un troisième mandat a opté pour une réaction prônant l’unité et le respect, le RCT, lui a vivement réagi, exprimant sa colère : « Honte à Connor Meals et au FAC ! Honte à ces barbares qui ne connaissent que la haine et la violence. Qu’ils viennent, pour tenter de détruire notre démocratie, qu’ils osent lever la main sur l’un d’entre nous et nous leur rendrons la monnaie de leur pièce ! Oeil pour oeil, dent pour dent. Il n’y aucune place en Eiraen pour les sots et les insolents ! ».

Ailyn Midstone, Présidente du RCT, particulièrement mise en difficulté en raison des résultats catastrophiques de son parti aux dernières élections, ne s’est pas privée de critiquer le Conseil des Sages : « Il est regrettable que le Conseil des Sages fasse preuve d’autant de mollesse alors que c’est notre population toute entière qui est attaquée ! La connivence avec des terroristes est exposée au grand jour ! Quel affront ! ».

Au final, les partisans du FAC n’auront versé ni les larmes, ni le sang, mais l’inquiétude demeure chez une grande partie de la population. Selon un des experts politiques du pays, Eiraen doit se préparer à composer avec un effondrement des conservateurs au profit des anarchistes.

Il a cependant relativisé la situation : « Le FAC cherchait à faire vaciller la Monarchie, car il n’a jamais caché sa profonde aversion pour le Roi Rodan et sa famille. C’est un pari perdu, Sa Majesté n’a pas souhaité s’exprimer sur l’affaire. Aux journalistes qui souhaitaient sa position, il a indiqué qu’il n’était pas habilité à exprimer son opinion sur l’usage de libertés fondamentales, comme celle de s’exprimer ou de manifester. Nul mépris dans cette posture, le Roi se conforme à la place que lui donne la Constitution en restant au dessus de la mêlée ».

Les prochaines élections ont lieu à la fin du mois de juin. Seul l’avenir dira si le FAC est en passe de devenir la deuxième force politique d’Eiraen. Les jeux sont totalement ouverts et ce malgré le fiasco de la mobilisation du jour. Ce qui est sûr, c’est que le FAC et le RCT joueront leur avenir dans le paysage politique.